PRELEVEMENTS & ANALYSES

 

  Bioindication

 

    Des travaux de recherche sur l’écologie des espèces et des communautés sont menés sur les principaux groupes qui peuplent les cours d’eau et plans d’eau : macroinvertébrés, macrophytes et poissons afin de définir les préférences écologiques des espèces et de repérer notamment :

  • des assemblages-types de références, caractéristiques des conditions « naturelles »
  • des espèces, ou assemblages d’espèces, réagissant sous l’effet de différents types de pressions anthropiques.

 

    La formalisation de ces connaissances scientifiques a permis la conception d’outils de surveillance (indices biologiques) et de systèmes d’évaluation de l’état écologique (mesure d’un écart par rapport à la référence adéquate) utiles pour la qualification de l’état biologique des hydrosystèmes, la gestion des écosystèmes aquatiques et la mise en œuvre de la DCE (Directive n° 2000/60/CE du 23/10/00 établissant un cadre pour une politique communautaire dans le domaine de l'eau).



  Macroinvertébrés

 

    Les macros invertébrées benthtiques, exercent des fonctions écologiques importantes au sein des hydrosystèmes. Ils font partie intégrante du réseau trophique aquatique et présentent des traits bioécologiques dont l’étude et l’analyse permettent d’appréhender l’état biologique des cours d’eau. Ce sont à la fois les témoins des perturbations liées à l’anthropisation et de la bonne santé des rivières.

  Les indices biotiques portant sur la macrofaune benthique permettent d'évaluer la qualité biologique d'un cours d'eau grâce à l’analyse de ces peuplements de macro invertébrés, considérés comme une expression de cette qualité. Ces indices sont établis par stations de mesures.



  IBGN, IBG-DCE, I2M2

 

Stêr réalise ces indices selon les normes en vigueur :

  • Prélèvement MPCE (NF T90-333, 2016),
  •     Traitement et analyse en laboratoire : NF T90-350 et XP T90-388

En laboratoire, le matériel biologique est trié et déterminé au niveau taxinomique requis afin de dégager des données brutes. Stêr a mis en place des outils d’analyse des données hydrobiologiques qui permettent d’appréhender de manière optimale le fonctionnement biologique des hydrosystèmes échantillonnés.



  Macrophytes

 

Les macrophytes sont l’ensemble des plantes aquatiques macroscopiques (visibles à l'oeil nu). Il en existe plusieurs types : les hélophytes (roseaux), les hydrophytes émergents (nénuphars) et les hydrophytes submergés (renoncule). La présence, l’absence et/ou la surreprésentation de certains macrophytes peut être symptomatique d’une atteinte à la qualité de l’eau ou du sédiments. Les macrophytes sont donc des végétaux dont l’analyse des assemblages (phytosociologie) permet de renseigner la qualité biologique des milieux aquatiques, notamment le niveau trophique.



  IBMR

 

  Stêr effectue des prélèvements selon les normes en vigueur :

  • en rivière (NF T90-395) ;
  • en plan d’eau (XP 90-328).

Si l’identification des taxons est impossible in situ, celle-ci est réalisée en laboratoire.



  Mesures physico-chimique

 

    Stêr réalise des prélèvements d'eau superficielle (rivières et plans d'eau) et de sédiments en vue d'analyses en laboratoire agréé (NF EN ISO5667).

  Des mesures in situ (température, oxygène dissous, pH, conductivité) sont réalisées lors de chaque prélèvement. Les paramètres physico/chimiques de l'eau sont complémentaires des analyses biologiques et permettent une interprétation plus juste des résultats.

  
Mentions légales et crédits contact@ster-ecologie.bzh